Les chats en hiver : comment bien prendre soin de votre chat d’extérieur

27. June 2022

Les chats aventuriers n'aiment souvent pas rentrer et préfèrent passer leur vie dehors. En hiver, cela peut cependant être dangereux. Découvrez comment bien prendre soin d'un chat en hiver.

chat gris tigré assis dans la neige

Si votre chat passe sa vie dehors, vous savez sûrement qu’il sait très bien s’adapter au temps qu’il fait. Mais en hiver, même le chat le plus indépendant et aguerri peut avoir besoin d’un coup de pouce de son humain préféré. Un endroit au sec où il peut se retirer à tout moment ainsi qu’un peu plus de nourriture que d’habitude peut déjà faire la différence. Parlons de la vie des chats en hiver et de ce que vous pouvez faire pour aider votre boule de poils à bien traverser cette saison inhospitalière.

Comment vivent les chats en hiver ?

La nature fait bien les choses. Les chats qui ne vivent qu’à l’extérieur vont voir leur pelage s’épaissir plus le temps tourne au froid. Chaque chat développe aussi ses petits secrets pour survivre les longs mois d’hiver. Un coin au chaud à la cave, un humain qui le nourrit ou un nid de souris où il peut chasser sans trop de peine.

Mais si votre chat sort, vous ne voulez sans doute pas seulement qu’il survive. Vous vous faites sans doute des soucis pour sa santé et son bien-être. Pour l’aider à combattre le froid et la neige, assurez-vous qu’il a accès à un abri au chaud, assez de nourriture et de l’eau liquide même par temps glacial. 

Quelle température peut supporter un chat ?

S’il fait moins de 0 degrés (32 °F) dehors, un chat qui vit dehors peut être en danger s’il n’a pas de possibilité de s’abriter une partie de la journée. Malgré sa température corporelle assez élevée (autour de 38,5 °C), un chat risque l’hypothermie et les engelures s’il reste trop longtemps exposé à des températures en-dessous de zéro, surtout s’il y a du vent.1 

Si votre chat passe la plupart de son temps à l’intérieur et ne sort que rarement, il ne sera pas prêt à affronter les conditions hivernales. Un chat d’appartement ne devrait pas sortir s’il fait moins de 7 °C (45 °F) dehors, par prudence. Même si votre chat est habitué à vivre dehors, veillez en tout cas à ce qu’il ait un endroit à l’abri du vent où se retirer. Si possible, ne le laissez pas sortir plus de quelques heures à la fois.

chat tacheté marchant dans un champ de neige en hiver

Faites rentrer votre chat

La meilleure solution contre les dangers du froid est de faire rentrer votre chat. Chez vous, il sera bien au chaud et au sec, avec toute la nourriture et l’eau dont il aura besoin. Pour un chat d’appartement, cela ne devrait pas poser de problème.

Si votre chat habite chez vous mais qu’il est habitué à de longues sorties, essayez de le faire rentrer au moins la nuit, quand il fera le plus froid. Assurez-vous que même s’il reste dehors, il ait accès à un endroit au sec et à l’abri du vent. Une grange, un garage ou même simplement une caisse à chat feront l’affaire. 

Au cas où votre chat serait un vrai aventurier ou si vous nourrissez un chat de gouttière, le plus important est de lui donner un abri, ainsi que de la nourriture sèche et de l’eau qui n’a pas gelé. N’oubliez pas que si l’instinct de prédation de votre chat est si développé, c’est que par nature, il dépend du succès de la chasse pour se nourrir. L’hiver, les souris et autres rongeurs qui sont ses proies privilégiées restent souvent terrées. Il a donc moins de possibilités de se nourrir seul.

Donnez-lui accès à un endroit au chaud et au sec

S’il n’est pas possible de faire rentrer votre chat en hiver, vous pouvez construire un petit abri pour lui avec une caisse et de la paille. Ainsi, il aura un coin au sec ou se retirer et se réchauffer un peu en hiver. C’est aussi la meilleure solution si vous voulez aider un chat de gouttière ou un chat sauvage dans les environs.

Construire ou acheter, quelle est la meilleure solution ?

Vous pouvez construire un abri permanent en bois, un peu comme une niche pour chien ou acheter un abri complet ou à monter soi-même en ligne. 

Le chat ne se souciera sans doute pas trop de l’apparence de l’abri, tant qu’il lui permet de sortir du froid et de l’humidité. Vos voisins ou vous-même préféreriez cependant sans doute une solution un peu élégante, bien camouflée ou hors de vue.

Si vous ne voulez pas trop dépenser, une simple caisse de transport en plastique peut suffire comme abri hivernal pour un chat. Pratiquez simplement une ouverture sur deux côtés opposés, juste assez grande pour que votre chat puisse s’y faufiler. Une ouverture trop grande laisserait entrer le froid. Vous pouvez même penser à mettre un rideau ou un rabat en caoutchouc devant les entrées. Veillez cependant à ce que le chat puisse facilement entrer et sortir de l’abri. 

Vous vous demandez sans doute pourquoi il faut deux entrées. S’il n’y avait qu’un seul moyen d’accéder à l’abri, le chat ne pourrait pas fuir au cas où un autre animal s’y introduirait.

Attachez fermement le couvercle de la caisse avec du ruban adhésif. Rehaussez-la un peu avec quelques planches ou briques afin qu’elle ne soit plus en contact avec le sol froid et humide. Cela évitera aussi que la neige ou la pluie n’inondent l’intérieur.

Quelle est la taille idéale ?

Si vous ne tenez pas à chauffer l’abri, il ne faut pas qu’il soit trop grand. Dans ce cas, la seule source de chaleur est le corps du chat. 

Si l’espace est réduit, il se réchauffera rapidement dès que votre chat y est entré. Autrement, la chaleur de son corps se dissipera dans l’air sans vraiment le réchauffer et votre chat aura toujours froid. Ceci dit, il faut que l’abri soit assez grand pour que le chat puisse s’y retourner.

Que mettre à l’intérieur ?

Le but principal est d’offrir un refuge au chat où il peut se mettre à l’abri du froid, de la neige et de la pluie. Ne mettez pas de nourriture à l’intérieur. Cela peut attirer d’autres animaux, qui peuvent causer un danger pour votre chat ou du moins le déloger. Mettez la nourriture dans un endroit couvert à quelque distance. 

Pour bien isoler la caisse, la meilleure solution est d’y mettre de la paille. La paille résiste bien à l’humidité et votre chat peut s’y faire un petit nid pour mieux se réchauffer même en hiver. N’utilisez pas de foin, qui peut moisir et n’a pas les mêmes capacités isolantes. Remplacez régulièrement la paille au cours de l’hiver.

Isolez l’abri contre l’humidité

Bien que cela semble être une bonne idée, ne mettez pas de draps ou de couvertures dans l’abri. Plutôt que de réchauffer votre chat, ils lui retirent sa chaleur. Ils retiennent aussi bien l’humidité, rendant l’abri froid et inconfortable. 

Veillez à bien boucher tous les trous et fentes autour de l’abri afin que la pluie ou la neige ne puissent pas s’y introduire. Utilisez du ruban adhésif étanche ou du mastic. Si vous pensez que l’abri pourrait être renversé par le vent ou par un animal, posez des briques ou des cailloux dessus pour le rendre plus stable. Dans tous les cas, n’oubliez pas de contrôler l’abri après tout orage ou tempête de neige pour vérifier qu’il n’a pas été endommagé et que l’intérieur est toujours sec. 

Donnez-lui assez de nourriture et d’eau

Lorsqu’il fait vraiment froid, la nourriture et l’eau que vous mettez dehors pour votre chat vont rapidement geler. Si vous ne voulez pas constamment les remplacer, vous pouvez utiliser des gamelles chauffantes

Combien de nourriture donner à un chat en hiver ?

Si votre chat passe la plupart de son temps dehors en hiver, il aura besoin de plus de nourriture que d’habitude. Il dépensera plus d’énergie simplement pour maintenir sa température corporelle et s’il neige, tout déplacement sera également plus difficile. En plus, les proies qu’il chasse le reste de l’année se font rares et il aura donc plus de peine à se nourrir lui-même.

La nourriture en boîte à tendance à geler le plus rapidement à cause de son contenu en humidité. Mettez donc plutôt de la nourriture sèche dans sa gamelle.

Observez bien votre chat pour voir s’il semble maigrir et adaptez la quantité de nourriture en conséquence.

Où mettre l’eau et la nourriture ?

Placez les bols ou gamelles à un endroit facilement accessible où votre chat passe beaucoup de temps. N’oubliez cependant pas que vous devrez souvent les remplir, l’emplacement doit donc aussi être pratique pour vous. Le tout sera plus facile si vous ne devez pas marcher loin dans la neige et la boue chaque jour. Nous recommandons de placer la nourriture dans un endroit couvert afin qu’elle soit à l’abri de la neige et de la pluie. Ainsi, votre chat pourra manger en tout confort.

Comment empêcher la nourriture et l’eau de geler ?

Comme nous le disions précédemment, des bols chauffants peuvent être une bonne solution. Vous devrez cependant les brancher à une source de courant électrique, réfléchissez donc bien où vous les mettez. Si vous les mettez près de la porte du jardin, n’oubliez pas que la nourriture pourra aussi y attirer d’autres animaux.

À part cela, le matériau est le facteur le plus important. Le contenu d’une gamelle en métal gèlera plus vite que celui d’un bol en plastique. Il est aussi plus facile de briser la glace dans un bol en plastique, qui est plus flexible.

Restez sur la trace de votre chat tout l’hiver

Pour assurer la sécurité de votre chat en hiver, équipez-le d’un GPS Tractive pour chat. Il vous permettra de voir où il se promène, depuis combien de temps il est dehors et s’il s’éloigne trop. Ainsi, vous pourrez lui laisser toute sa liberté, tout en sachant que vous pourrez le retrouver à tout moment si nécessaire.

Voici un exemple rapporté par l’un de nos utilisateurs :

Nous avions commencé à laisser notre chat Louie sortir seul. Pour nous rassurer, nous lui avions mis un GPS Tractive pour chats. On pouvait suivre ses déplacements et chaque jour qu’il sortait, il s’éloignait un peu plus de chez nous. Il rentrait toujours avant la nuit, mais nous avons parfois dû le chercher avec le traceur pour le ramener. Un soir, nous nous sommes fait du souci parce qu’il n’avait pas bougé depuis plusieurs heures. La nuit tombait et nous sommes partis à sa recherche. Nous avons suivi la localisation du traceur plus d’un kilomètre le long de la route. On a cherché Louie partout, mais il était introuvable. Nous avons pensé que le traceur était perdu et nous avons regardé dans tous les buissons tout en élargissant le rayon de recherche.

Nous l’avons finalement trouvé, exactement là où l’indiquait le traceur, mais à 6 ou 7 mètres du sol dans un arbre. Il était terrifié et ne faisait aucun bruit. Nous avons parlé avec les propriétaires du champ, qui avaient effectivement vu Louie le matin. Leur berger allemand l’avait chassé du jardin. Nous avons emprunté une échelle et après une escalade assez périlleuse, nous avons enfin pu récupérer Louie et le ramener à la maison en bonne santé. Le traceur lui a sauvé la vie et cela peut arriver à tout moment.

Rickard
deux chats gris couchés ensemble sur une chaise de jardin
Louie de retour en sécurité avec son frère Balou
GPS Tractive pour chats avec emballage

Découvrez la vie secrète de votre chat

Suivez-le en temps réel où qu’il aille, à toute distance. Recevez des alertes s’il s’éloigne trop. Découvrez ses coins préférés et ses petites cachettes. Partagez le suivi avec d’autres.

Découvrez les GPS pour chat Tractive

Chats de gouttière, chats sauvages et chats d’extérieur, quelle est la différence ?

Si vous voyez un chat se promener dehors, il est parfois difficile de dire s’il s’agit d’un chat sauvage ou d’un chat d’extérieur. Dans tous les cas, c’est bien un chat domestique de l’espèce felis cattus. Ceci dit, un chat de gouttière ou un chat sauvage aura parfois moins l’habitude d’interagir avec des humains. Pensez-y toujours avant de l’approcher. Si vous laissez sortir votre chat, il est fort probable qu’il rencontre parfois des chats sauvages. 

Chats d’extérieur, chats de gouttière

Quand on parle d’un chat d’extérieur, il s’agit en règle générale d’un chat qui se promène librement dehors, mais qui a un chez-lui et un humain qui s’occupe de lui. Il reçoit de la nourriture, on l’emmène chez le vétérinaire, il est sans doute identifié et il rentre peut-être même à la maison chaque soir. Il a en tout cas un point de retraite sûr.  

Un chat de gouttière a vécu avec des humains une partie de sa vie, mais a fugué ou été abandonné. Il n’a plus de contact régulier avec les humains, mais il se laisse approcher et a tendance à rester à proximité de zones résidentielles par habitude. 

Chats sauvages

Les chats sauvages sont des animaux qui n’ont jamais eu de contact proche avec un humain. Ils ont souvent peur de nous et prennent la fuite s’ils nous voient. Ils sont surtout actifs la nuit et ne sont pas stérilisés en règle générale, ce qui peut causer des problèmes. Il y a parfois des initiatives visant à stériliser les chats sauvages avant de les relâcher dans la nature.

Certains amoureux des chats donnent de la nourriture, de l’eau et un abri aux chats sauvages tout au long de l’année, sans chercher à entrer en contact. Mais même si vous ne vouliez vous occuper que de votre propre chat, il est possible que l’abri que vous avez construit ou la nourriture et l’eau que vous mettez dehors pour lui en hiver en attire d’autres chez vous.

Quoi que vous fassiez, n’oubliez jamais que certains chats qui se promènent dehors peuvent avoir des réactions très différentes aux êtres humains. Soyez prudents !

chat tigré dans un pin en hiver

Pensez aux chats sauvage en hiver !

Si vous voulez aider les chats sauvages autour de chez vous, voici quelques conseils :

  • Avant de partir en voiture, faites du bruit (frappez sur le capot, par exemple) afin d’effrayer un chat qui se serait caché sous la voiture près du moteur chaud. Regardez aussi derrière les roues ou à tout autre endroit où un chat pourrait facilement se cacher.
  • Vérifiez qu’il n’y a pas de fuite de liquide antigel. Il est mortel pour les chats, même s’ils ne se lèchent que les pattes après avoir marché dedans. Vérifiez aussi que tout conteneur d’antigel soit hors de portée des chats.
  • De même, évitez d’utiliser des produits dégivrants ou déglaçants chimiques. Si un chat marche sur une surface traitée et se lèche les pattes par la suite, il sera empoisonné. 

Comment prendre soin d’un chat sauvage en hiver ?

Les chats de gouttière et chats sauvages auront souvent tendance à rester à l’écart de bâtiments habités. Si vous construisez un abri pour chat, placez-le à une certaine distance de chez vous. Ainsi, le chat se sentira en sécurité. N’oubliez cependant pas que vous devez aussi pouvoir y accéder facilement. Si vous avez la place, mettez plusieurs abris à différents endroits pour que les chats aient le choix. Ainsi, il y aura assez de place pour tout le monde ! 

Vous pouvez essayer d’attirer les chats les plus peureux en mettant un peu d’herbe aux chats ou une ou deux friandises devant l’entrée de l’abri. 

Si les chats boudent l’abri, essayez de voir où ils passent la nuit. Sans doute dorment-ils sous un balcon ou dans une cabane. Mettez-y de la paille afin qu’ils puissent s’y faire un nid douillet. 

En hiver, n’oubliez pas les chats

Sauvages ou non, les chats savent très bien s’adapter à toutes sortes de situations adverses et ils sont des experts de la survie. Malgré tout, l’hiver peut être très dangereux pour eux. Ils ont besoin de toute l’aide que nous pouvons leur donner. Que vous ayez un chat aventureux qui passe ses journées dehors ou que vous vouliez aider un chat sauvage à passer l’hiver, n’oubliez pas nos amis félins et offrez-leur de la nourriture, de l’eau et un refuge au chaud.

Cette vidéo illustre bien les meilleurs conseils pour aider les chats en hiver :

Découvrir les GPS pour chats

Vous aimerez peut-être...

Avez-vous besoin d'aide avec votre traceur ou votre compte Tractive ? Consultez le centre d'assistance

Plus d'articles