Un chat qui éternue, qu’est-ce que cela signifie ?

30. August 2022

Votre chat éternue-t-il parfois et vous ne savez pas pourquoi ? C'est tout à fait normal, mais parfois, c'est un symptôme de quelque chose de plus grave. Apprenez tout sur ce phénomène !

chat blanc et noir avec collier GPS

Chez les chats comme chez les humains, les éternuements sont une façon pour le corps d’éjecter des irritants tels que la poussière, les pollens ou encore la fumée. Quand votre oncle Charlie éternue, c’est embêtant, mais chez un chat, c’est mignon, non ? Et un chat qui éternue de temps en temps est tout à fait normal. Si cela devient fréquent, il y a peut-être un problème. Dans cet article, nous couvrirons les différentes causes des éternuements chez le chat. Nous vous donnerons aussi des astuces pour garder votre matou en bonne santé. Ceci dit, il peut être utile de réfléchir à une assurance pour animaux au cas où il tomberait malade malgré tout.

Pourquoi les chats éternuent-ils, et quand ?

Physiquement, la cause de l’éternuement est une irritation du nez à cause de particules dans l’air ou encore d’un virus. Le corps essaie de se débarrasser de cet irritant en forçant de l’air à passer par le nez à grande vitesse – atchoum ! 

Chez le chat, la situation n’est pas toujours claire. Autrement dit, un éternuement n’est pas toujours un éternuement. Peut-être que votre félin adoré tousse, s’étouffe, a le hoquet ou un haut-le-cœur. Avant de vous faire du souci, il s’agit donc de s’assurer qu’il s’agit bien d’éternuements. Un bon moyen de le faire est de prendre une vidéo et de la montrer à votre vétérinaire. Il pourra vous en dire plus. 

En cas de comportement inquiétant, il est toujours important d’observer les conditions environnantes. Votre chat éternue-t-il toujours au même moment ou après une certaine activité ? Cela arrive-t-il dehors ou lorsqu’il entre dans une certaine pièce ? S’il y a un motif récurrent, il sera plus facile de déterminer la cause du problème. 

Chat qui éternue : quelles sont les causes ?

Une fois que vous vous êtes fait une bonne idée de la situation, vous pourrez réfléchir aux causes possibles. Un chat qui éternue peut être sérieusement malade ou simplement réagir à un facteur externe, comme le fait que vous ne passez jamais l’aspirateur au salon. 

Infections des voies respiratoires supérieures

Les causes les plus fréquentes d’éternuements chez le chat sont différentes infections des voies respiratoires, toutes causées par des virus. En fait, c’est un peu comme un gros rhume chez les humains. Les effets peuvent être négligeables ou sévères. 

Dans la plupart des cas, l’infection est causée par l’herpès virose du chat1. En plus d’éternuements, un chat affecté exhibera des écoulements nasaux, de la toux et de la conjonctivite. Le virus est transmis de chat en chat via des sécrétions nasales, oculaires ou orales. En règle générale, l’infection dure quatre à sept jours. Comme pour la plupart des virus herpétiques, celui de l’herpès virose du chat reste présent et l’infection peut ressurgir à intervalles réguliers. Des facteurs externes tels que le stress ou des changements saisonniers peuvent faciliter cela. Votre vétérinaire pourra sans doute vous recommander des traitements pour entraver la reproduction du virus et inhiber les symptômes. 

Un autre virus pouvant causer des éternuements chez votre chat est celui de l’immunodéficience féline (VIF), qui attaque le système immunitaire de votre matou. Cela le rend plus vulnérable à toutes sortes d’infections, dont celles des voies respiratoires. Il est apparenté au SIDA chez les humains et reste assez rare. Seul un nombre réduit de félins sont infectés. La transmission de chat en chat se fait le plus souvent par une morsure perçant la peau de l’animal et permettant à la salive de l’animal infecté d’entrer en contact avec le sang de la victime. Les humains ne peuvent pas contacter ce virus. 

Finalement, les voies respiratoires de votre chat peuvent aussi être affectées par le calicivirus félin. Il peut affecter d’autres parties du corps tels les gencives et les articulations, causant des inflammations parfois sévères. De plus, il est hautement contagieux.

Rhinite ou sinusite

Si le tissu du nez ou des sinus est enflammé, souvent à cause d’une autre infection respiratoire, votre chat pourra également éternuer fréquemment. Il y aura sans doute aussi des écoulements nasaux et oculaires et votre chat se grattera le museau. 

Maladies chroniques

Beaucoup d’infections des voies respiratoires peuvent avoir des séquelles chroniques bien après que votre chat soit guéri. Les systèmes respiratoire et immunitaire peuvent être affaiblis de façon permanente, causant des éternuements et d’autres symptômes semblables. Comme il ne s’agit pas d’une infection, cela ne s’améliorera pas de soi-même. Consultez donc un vétérinaire pour trouver un remède palliatif. 

Allergènes et corps étrangers

Toutes sortes de particules présentes dans l’air peuvent affecter votre chat et causer des éternuements. Du pollen au parfum, en passant par la poussière, la moisissure, la fumée, les produits de nettoyage ou même les bougies odorantes, tout peut causer une réaction, allergique ou non.

D’autres fois, c’est tout simplement un brin d’herbe ou un peu de terre qui lui est entré dans le museau et qui le fait éternuer. S’il semble que les éternuements sont dus à un tel objet et que cela ne s’améliore pas, rendez-vous tout de suite chez le vétérinaire. Un corps étranger dans les voies respiratoires peut facilement étouffer votre chat.

chat blanc et noir avec GPS Tractive sur des rochers en forêt

Dents infectées

Qu’est-ce que les éternuements ont à voir avec les dents ? En fait, ce n’est pas si étrange. Si les racines d’une dent dans la mâchoire supérieure de votre chat sont infectées ou enflammées, cela affecte vite son nez. Si l’infection atteint les sinus, cela peut causer des éternuements. Parmi les maladies dentaires pouvant affecter les voies respiratoires, comptons la gingivite, les abcès, les ulcères et les dents avariées. Tout cela peut affecter les sinus et donc faire éternuer votre chat – seul un vétérinaire peut déterminer la cause première en l’examinant.

Infections bactériennes

Un chat qui éternue peut aussi le faire à cause de bactéries. Dans ces cas, il souffrait sans doute déjà d’une infection des voies respiratoires. Dans les sinus, les dépôts de liquide causés par les inflammations forment un milieu idéal pour les bactéries et autres virus. À leur tour, ces bactéries causent alors une inflammation des tissus aux alentours. Le corps de votre chat essaie de se débarrasser de ces intrus en éternuant. Contrairement à une infection virale, il est possible de traiter de tels cas avec des antibiotiques. Il ne faut cependant pas oublier de déterminer ce qui a pu causer l’infection. Votre vétérinaire peut vous dire comment la combattre au mieux.

Infections fongiques

Les virus et bactéries ne sont pas les seuls à en vouloir aux voies respiratoires de votre chat. C’est aussi le cas d’un champignon, le cryptococcus neoformans, qui aime s’y établir. Pour déterminer si les éternuements de votre chat sont causés par cet organisme, un vétérinaire devra prendre un échantillon du tissu nasal et l’examiner. Au cas où il s’agirait effectivement d’une infection par cryptococcus neoformans, il existe heureusement des traitements efficaces. 

Néoplasies (tumeurs du nez)

Si votre chat éternue excessivement, les tumeurs du nez ne sont sûrement pas la première cause possible. Moins d’un pour cent des tumeurs chez le chat se trouvent dans le nez. Ceci dit, surtout chez les chats plus âgés, c’est à garder à l’esprit. En plus des éternuements, les écoulements nasaux et une respiration bruyante et laborieuse sont parmi les symptômes principaux. Dans un tel cas, mieux vaut rapidement consulter un vétérinaire. 

Leucose féline

Le virus de la leucose féline n’affecte que les chats. Un animal infecté exhibera de nombreux symptômes, y compris certains qui ressemblent à ceux d’une infection des voies respiratoires : toux, éternuements, écoulements au niveau du nez et des yeux, etc. Il deviendra également apathique et perdra l’appétit, ce qui le fera maigrir. Afin de déceler la leucose féline, un vétérinaire devra examiner un échantillon sanguin. Il existe cependant un vaccin préventif et votre vétérinaire pourra vous dire s’il est recommandé pour votre chat.

Que faire pour empêcher un chat de prendre froid ?

Comme on dit si bien, mieux vaut prévenir que guérir. Si votre chat est toujours en pleine forme, il risquera moins de prendre froid et d’attraper une maladie, même s’il passe l’hiver dehors

N’oubliez pas non plus de veiller à ce que votre chat soit vacciné contre toutes les éventualités. C’est là le meilleur moyen de le protéger contre un grand nombre de maladies qui peuvent s’avérer graves selon les cas. 

Si vous le nourrissez bien, avec une alimentation équilibrée et un accès constant à une source d’eau fraîche, que vous vous occupez bien de lui avec jeux, câlins et siestes communes, il sera à même de lutter contre la plupart des maladies. Même s’il ne le montre pas toujours, vous êtes la personne favorite de votre matou !

chat blanc et noir avec GPS Tractive à côté de rondins dans un jardin

Comment traiter un chat qui éternue ?

Avant de réfléchir à un traitement, il faut avant tout déterminer la cause du problème. Gardez en tête la liste ci-dessus et observez votre chat de près. Éternue-t-il souvent ? Est-ce lié à un facteur extérieur ? Y a-t-il d’autres symptômes comme des écoulements nasaux, par exemple ? Si quelque chose vous semble étrange, prenez une vidéo de votre chat lorsqu’il éternue afin que votre vétérinaire puisse se rendre compte de la situation. Il pourra alors vous dire s’il faut faire examiner votre chat.

Le cas échéant, votre vétérinaire fera quelques tests afin de bien comprendre pourquoi votre chat éternue. Suivant les résultats, certains traitements non médicamenteux suffiront peut-être à rétablir votre chat. 

Lavage nasal 

S’il semble qu’un corps étranger ou des dépôts au niveau du nez causent le problème, un lavage nasal peut le résoudre. Dans ce cas, le chat est mis sous anesthésie et le vétérinaire fait passer un liquide stérile par les cavités nasales pour forcer l’objet à sortir. 

Humidification

Suivant la situation (surtout par temps froid et sec), il suffit peut-être d’un humidificateur pour soulager un chat qui éternue. Vous pouvez en trouver facilement dans la plupart des magasins vendant des appareils ménagers. Placez-le près de là où votre chat passe le plus de temps et mettez-le en marche la nuit. Si l’air que respire votre chat contient plus d’humidité, cela dissoudra le mucus dans ses voies respiratoires et lui permettra à nouveau de respirer librement. 

Acupressure

En appuyant sur les bons endroits dans le visage de votre chat selon les règles de l’acupressure, il est possible de dégager ses voies respiratoires. 

Est-il normal que mon chat éternue plusieurs fois d’affilée ?

Tout comme chez les humains, un chat qui éternue plusieurs fois de suite n’est pas forcément malade. Peut-être qu’un grain de poussière têtu refuse d’être délogé de son nez. Donc, pas de panique ! Observez-le cependant de plus près au cas où il exhiberait d’autres symptômes ou si les éternuements n’arrêtent pas. 

Comment déterminer si un chat qui éternue est malade ?

Tant que votre chat ne fait qu’éternuer, il n’y a pas lieu de s’inquiéter outre mesure. C’est lorsqu’il y a des symptômes additionnels qu’il y a lieu de se faire du souci. Surtout s’il devient léthargique, s’il ne mange plus ou qu’il semble désorienté, il s’agit peut-être de quelque chose de plus grave. Les éternuements en soi sont donc inoffensifs, mais ils peuvent servir d’avertissement si votre chat est malade.

Quand faut-il contacter un vétérinaire pour un chat qui éternue ?

Nous l’avons mentionné à plusieurs reprises dans cet article, il n’y a pas lieu de contacter le vétérinaire simplement parce que votre chat éternue. C’est une réaction toute normale à une irritation des passages nasaux. Si votre chat éternue souvent, vous pouvez le mentionner lors de vos visites régulières chez le vétérinaire, qui pourra sans doute vous proposer une solution.

S’il vous semble que quelque chose se cache derrière ces éternuements ou que vous remarquez d’autres symptômes, il est prudent de contacter votre vétérinaire. Certaines des causes potentielles sont assez sérieuses. Dans ce cas, il est important de mentionner exactement ce que vous avez observé, notamment des symptômes tels que 

  • les écoulements nasaux
  • des difficultés respiratoires ou une respiration anormale
  • tout écoulement au niveau des yeux
  • de la fièvre
  • une perte d’appétit
  • des démangeaisons au niveau du visage

Votre vétérinaire pourra ainsi bien se rendre compte de la situation et effectuer des tests supplémentaires si nécessaire. Plus vous pouvez décrire les symptômes précisément, mieux votre chat pourra être traité. Une maladie reconnue rapidement sera plus facile à traiter, n’hésitez donc pas à agir si quelque chose vous inquiète. 

Découvrir les GPS pour chats

Vous aimerez peut-être...

Avez-vous besoin d'aide avec votre traceur ou votre compte Tractive ? Consultez le centre d'assistance

Plus d'articles