Chien et chienne en chaleur ? Tout savoir sur le cycle reproductif

29. November 2022

Les chiens en chaleur doivent être traités avec soin. Savez-vous comment reconnaître les signes d'un chien en chaleur ? Informez-vous pour être préparé au mieux.

deux collies en chaleur se reniflant dans un champ

Si vous avez un chien, mâle ou femelle, qui n’a pas encore été stérilisé, il est très important de savoir reconnaître les signes d’une chienne en chaleur. Cela vous permettra de :

  • prendre des précautions
  • prévenir une grossesse non désirée
  • prévoir quand accueillir de nouveaux chiots si vous en voulez
  • garder votre chien en sécurité, comme le comportement de chiennes en chaleur est imprévisible
  • rester sur la trace de votre chienne, qui sera fugueuse durant cette période difficile

Ci-dessous, nous adresserons tout ce que vous devez savoir sur les chaleurs chez la chienne, des symptômes aux comportements typiques, sans oublier les astuces utiles. Bref, vous saurez tout sur les chiennes en chaleur.

traceur Tractive GPS DOG 4 avec emballage

Ne perdez plus votre chien des yeux

Suivez-le à la trace où qu’il soit. Intervenez rapidement grâce à des alertes anti-fugue performantes. Veillez à son bien-être et partagez le suivi avec d’autres, de vos amis à votre pet-sitter.

Traceurs pour chiens et chats

Une chienne en chaleur, qu’est-ce que ça veut dire ?

On appelle les chaleurs la période durant laquelle une chienne est fertile et prête à s’accoupler. Cela correspond au moment de l’ovulation dans le cycle reproductif canin. Par conséquent, une chienne en chaleur recherche des partenaires sexuels.

Une chienne en chaleur peut exhiber toutes sortes de comportements bizarres que nous verrons plus bas. Certains sont inoffensifs, d’autres peuvent causer des difficultés. Si vous n’avez pas prévu d’accueillir de nouveaux chiots dans votre vie, il s’agit d’être vigilant – votre chienne cherchera en tout cas à en avoir. Même si vous avez un chien mâle non stérilisé, cela peut vous attirer des ennuis, une gestation involontaire chez la chienne du voisin n’est jamais une bonne chose.

Quand une chienne est-elle en chaleur ?

Les premières chaleurs chez les chiennes surviennent au moment de la puberté, c’est-à-dire le moment où les mammifères atteignent la maturité sexuelle et sont capables de se reproduire. En moyenne, cela arrive autour de l’âge de 6 mois, mais cela peut dépendre de la race et des circonstances de vie.

En règle générale, plus une chienne est petite, plus elle atteindra tôt la puberté. Les races de grande taille, quant à elles, n’arrivent parfois à maturité sexuelle qu’à l’âge de 18 ou même 24 mois.1

Une fois qu’il a commencé, le cycle reproductif canin n’est pas lié aux saisons ou même au mois. Les chaleurs peuvent survenir à tout moment de l’année chez les chiens domestiques, à l’exception de certaines races comme les Basenjis et les Mastiffs Tibétains qui ont principalement leurs chaleurs au printemps.

Quelle est la fréquence des chaleurs chez les chiennes ?

En moyenne, le cycle reproductif dure environ 6 mois. Une chienne sera donc en chaleur plus ou moins deux fois par an. Là aussi, cela dépend beaucoup de la race et notamment de la taille de l’animal. Les races de grande taille ne le seront peut-être qu’une fois par an, tandis que de petits chiens peuvent avoir des chaleurs plus fréquentes.

La fréquence et la durée des chaleurs chez la chienne peuvent varier d’un animal à l’autre. Cela dépend des conditions environnantes et de l’âge.

ETUDE DE LA PERIODE PRE-OVULATOIRE CHEZ LA CHIENNE BERGER ALLEMAND

Chez les chiennes plus jeunes, les chaleurs peuvent être moins régulières, mais elles se stabiliseront au cours des années.

Les chaleurs chez les chiens mâles

Contrairement aux chiens femelles, la fonction de reproduction chez les chiens mâles n’est pas cyclique. Les chiens mâles n’ont donc pas de périodes de chaleur, ils sont toujours prêts à s’accoupler, et ce, dès l’âge de la puberté (6 mois environ).

Les chaleurs sont la seule période où une chienne est fertile, alors qu’un chien mâle peut toujours se reproduire. Si vous avez un chien qui n’est pas stérilisé, vous savez sans doute que cela peut causer des comportements indésirables. Un chien mâle en rut essaiera sans cesse de saillir quoi que ce soit et risque fortement de fuguer à la recherche d’une partenaire.

Comme les mâles sont particulièrement attirés par les femelles en chaleur, ce n’est pas parce que vous avez un chien mâle que vous pouvez simplement ignorer ce phénomène.

Lorsque les chiennes sont en chaleurs, elles émettent certaines hormones, comme l’hydroxybenzoate de méthyle, que les mâles reconnaissent à l’odorat. Cette odeur agit comme stimulant sexuel chez les chiens mâles, surtout s’ils ne sont pas stérilisés. Leur seul but sera alors de trouver la chienne en question afin de la saillir. Il s’agit là d’un instinct naturel et primitif qui prend un contrôle total sur le comportement de votre chien. Dans de tels cas, un GPS pour chien peut être un vrai sauveur, vous permettant de retrouver votre fugueur amoureux.

Ce comportement peut avoir des conséquences plus importantes. Un chien en rut désespérément à la recherche d’une femelle pour s’accoupler peut en oublier certaines fonctions vitales. Le fait que votre chien ne boive plus peut être un signe que son instinct reproductif ait pris le dessus, par exemple.

Comportements typiques de chiennes en chaleur

Maintenant que nous avons établi ce qu’est une chienne en chaleur, vous vous demandez sans doute comment le reconnaître. Voici les comportements et symptômes les plus fréquents qui correspondent aux périodes de chaleur chez la chienne.

1. Lèchements excessifs

Faire sa toilette est un comportement normal chez les chiens, mâles et femelles. Mais si vous avez une chienne non stérilisée et que vous remarquez qu’elle lèche excessivement ses parties intimes, il est probable qu’elle est en chaleur.

Ce comportement est causé par une enflure de la vulve et des pertes sanguines, qui font partie du cycle reproductif naturel. En règle générale, une chienne reste propre malgré cela. Si ce n’est pas le cas, pensez à utiliser une culotte hygiénique ou du moins des serviettes hygiéniques pour chien.

2. Changement du comportement urinaire

Chez beaucoup de chiennes en chaleur, les habitudes urinaires peuvent changer, ce qui est un signe assez clair. Une chienne en chaleur peut :

  • Uriner plus fréquemment
  • Lever différemment la jambe en urinant, surtout s’il y a un chien mâle aux alentours
  • Uriner soudain à l’approche de chiens mâles

Si votre chienne exhibe des comportements inhabituels à ce niveau, c’est probablement parce qu’elle est en chaleur.

3. Familiarité avec les chiens mâles

Si vous remarquez que votre chienne est plus attirée par les chiens mâles que d’habitude et qu’elle se montre réceptive à leurs avances, c’est un signe de chaleurs. De même, les chiens mâles chercheront à se rapprocher d’elle, voir à la saillir.

Une chienne en chaleur pourra laisser un chien mâle inconnu renifler et lécher sa vulve, par exemple, ce qu’elle ne ferait pas normalement. Si elle se met à battre beaucoup de la queue dès qu’un chien mâle approche, c’est un signe qu’elle est réceptive à un contact sexuel.

4. Posture et position de la queue

Lorsqu’une chienne est prête à s’accoupler, elle le signalera à son entourage par sa posture et par la position de sa queue. Cela veut dire que votre chienne peut prendre une position suggestive, invitant un chien mâle à la saillir. Elle tiendra également sa queue vers le côté et la lèvera. Ce comportement sera plus prononcé en cas de contact physique.

5. Saillies

Ce ne sont pas seulement les chiens mâles qui essaient de saillir tout ce qui bouge lorsqu’ils sont en rut. Une femelle en chaleur exhibera un comportement similaire, ce qui est l’un des signes les plus clairs qu’elle cherche à se reproduire. En particulier, elle essaiera de saillir tout chien (mâle ou femelle) et tout ce qui ressemble un peu à un canidé.

L’hyperactivité est un autre symptôme à ce niveau, trahissant le fait que votre chienne cherche désespérément un partenaire. Cela peut même la mener à fuguer en s’échappant du jardin ou en vous arrachant la laisse des mains en promenade. En l’équipant d’un GPS pour chien Tractive, vous pourrez la localiser à tout moment et donc réagir rapidement en cas de fugue. Le mode LIVE vous montrera exactement où elle court.

6. Anxiété et agitation

Globalement, une chienne en chaleur sera plus fébrile que d’habitude et pourra même montrer des signes d’agression. Comme elle se prépare à mettre bas, elle sera plus défensive de « son » coin de la maison.

Des signes moins communs des chaleurs chez la chienne sont une affection accrue envers vous et une tendance à la paresse. Votre chienne peut tout aussi bien sembler se sentir très à l’aise chez vous ou s’échapper à la moindre occasion. Cela varie fortement d’un animal à l’autre.

Bien qu’il s’agisse là d’un cycle naturel, certains des symptômes décrits peuvent aussi indiquer que votre chien est malade. Si quelque chose vous semble étrange, n’hésitez pas à contacter votre vétérinaire.

un chien blanc frisé tenu à la laisse et un petit chien noir et blanc re reniflent pour faire connaissance

Les quatre phases du cycle reproductif de la chienne

Les chaleurs ne forment qu’une partie du cycle reproductif canin, celui lors duquel la chienne est réceptive à un contact sexuel. Afin de mieux comprendre cela, examinons les quatre phases du cycle de la chienne ci-dessous.

1. Le pro-œstrus

C’est la première étape du cycle des chaleurs. Elle peut durer de 3 à 17 jours, mais elle dure environ 9 jours pour beaucoup de chiennes. Le premier signe de cette étape est l’enflement de la vulve. C’est l’un des meilleurs moyens de repérer le début d’un cycle de chaleur. Pendant la phase de pro-œstrus, vous remarquerez les symptômes suivants :

Changement de personnalité :

Les changements peuvent être assez légers ou plus sévères. Parfois, une chienne devient plus affectueuse et collante avec son maître ; d’autres fois, elle peut être un peu grincheuse.

Changements au niveau de l’appétit :

Il n’est pas rare qu’une chienne boude un peu sa nourriture pendant cette première semaine, ou au contraire, qu’elle ait encore plus faim. Quel que soit le changement, il est important d’en prendre note, car il peut annoncer le début du cycle de chaleurs.

Enflement de la vulve :

L’importance de l’enflement de la vulve varie d’une chienne à l’autre. Les saignements qui accompagnent ce phénomène varient également, mais ils sont généralement légers pendant les premiers jours et s’intensifient un peu en milieu de semaine.

Repli de la queue :

C’est une réaction pour protéger la vulve, soit en rentrant la queue entre les pattes, soit en s’asseyant à chaque fois qu’un autre chien s’approche.

quatre phases du cycle sexuel de la chienne

2. L’œstrus

L’œstrus dure en général de 3 à 21 jours (9 jours en moyenne). C’est le moment où votre chienne est fertile (sa vraie période de chaleurs) et où les ovaires commencent à libérer des ovules pour la fécondation. Pendant cette phase, la chienne sera prête à accepter la compagnie du mâle. Elle porte sa queue en l’air et vers le côté et elle essaiera de sortir plus souvent que d’habitude. Elle suit son instinct de reproduction. Durant cette période, on peut également observer les symptômes suivants :

Écoulement léger : Auparavant rouge vif, l’écoulement sanguin s’éclaircit maintenant pour devenir un peu rose.

Assouplissement de la vulve : Le gonflement initial s’atténue juste assez pour que la vulve se ramollisse, permettant la pénétration.

Comportement de flirt : Alors qu’auparavant, elle rentrait la queue entre les pattes pour repousser la compagnie masculine, elle commence maintenant à se comporter de manière flirteuse.

3. Le diœstrus 

Alors que le diœstrus prend le relais, la partie fertile du cycle des chaleurs prend fin. Cette phase peut durer de 60 à 90 jours et, à ce stade, la chienne n’est plus fertile. Si la chienne a été fécondée, la phase du diœstrus dure de la fin de l’œstrus jusqu’à la naissance des chiots (environ 60 jours). Les signes de la phase de diœstrus sont :

Disparition graduelle de l’enflement de la vulve :

L’enflement disparaît presque entièrement en une semaine, mais la vulve reste légèrement élargie.

Moins de flirt :

Qu’elle soit gestante ou non, la chienne n’est plus attirée par les mâles et ne cherche plus leur compagnie.

4. L’anœstrus

L’anœstrus est la dernière phase du cycle. On l’appelle aussi la période de repos. C’est la plus longue période du cycle reproductif de la chienne, elle dure de 4 à 5 mois en moyenne. Par la suite, le cycle reprend depuis le début.

Combien de temps les chiennes sont-elles en chaleur ?

En règle générale, la phase des chaleurs (l’œstrus) dure 3 à 21 jours, ou 9 jours en moyenne. Normalement, une chienne est en chaleur deux fois par an, mais cela varie du cas au cas en termes de durée, de quantité de sécrétions et de changements hormonaux.

chien brun couché dans l'herbe au soleil se faisant caresser par une jeune femme

Les chiennes ont-elles leurs règles ?

C’est une bonne question et comme toujours, la réponse est, ça dépend. Comme chez les humains, certains saignements font partie du cycle reproductif. Cependant, contrairement aux femmes qui ont leurs règles environ une fois par mois à la fin du cycle reproductif, les chiennes non stérilisés saignent durant l’œstrus, la partie fertile du cycle.

Ces écoulements contenant du sang sont l’un des signes principaux des chaleurs chez la chienne, avec l’enflement de la vulve. Cela peut durer jusqu’à trois semaines, la couleur s’éclaircissant avec le temps.

Il est important de retenir que c’est pendant ces saignements que la chienne est fertile, contrairement au cycle humain.

Les culottes hygiéniques pour chiennes

Par nature, les chiennes restent très propres même durant la période des chaleurs. Il peut cependant arriver qu’une chienne ne fasse pas bien sa toilette, ou que les saignements soient plus intensifs.

Si le problème est grave dans votre cas, les culottes hygiéniques développées spécialement pour les chiennes peuvent être une bonne solution. Il y a différentes variantes :

  • Culottes réutilisables : cette option est très écoresponsable et vous permet de faire des économies, mais vous devrez régulièrement laver la culotte.
  • Culottes jetables : la solution la plus simple, mais pas forcément écologique
  • Culottes couvrant le corps entier : si les culottes normales ne tiennent pas

Si vous décidez de mettre une culotte hygiénique à votre chienne durant ses chaleurs, n’oubliez pas que cela ne se fait pas d’un jour à l’autre. Vous devrez d’abord l’y habituer – idéalement avant le début du prochain cycle.

Attention : Il ne s’agit pas là d’un contraceptif. Une culotte hygiénique n’empêchera pas un mâle en rut de saillir votre chienne et ne réduit en rien le risque d’une gestation involontaire.

Chienne en chaleur : que faire ?

1. Ne la laissez pas sortir seule

Pour éviter une gestation non désirée, ne laissez jamais votre chienne seule dehors lors de ses chaleurs. Sortez avec elle et réfléchissez à utiliser une laisse ou une longe même dans votre jardin.

2. Tenez votre chienne en laisse

Même si votre chienne est très bien éduquée, ne la laissez jamais sortir sans laisse, même dans un parc pour chien ou un jardin privé. Même si elle obéit normalement au doigt et à l’œil, son éducation n’est pas aussi forte que son instinct.

3. De l’exercice et du repos

Observez de près votre chienne. Si elle est agitée ou même hyperactive, faites plus de promenades et essayez de l’aider à dépenser son énergie de manière constructive. Si elle semble plutôt lasse ou fatiguée, donnez-lui le temps et la place pour se reposer. Les besoins d’une chienne en chaleur varient au cas par cas, essayez simplement de lui faciliter la vie.

4. Consultez votre vétérinaire

Si c’est votre première expérience avec une chienne en chaleur ou qu’elle exhibe certains comportements inquiétants, n’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire. Même s’il n’y a rien de grave, il est toujours bon d’avoir l’avis d’un expert qui connait les circonstances individuelles de votre cas.

5. Mettez du menthol sur la pointe de sa queue

Nous l’avons vu, l’une des façons principales dont les mâles reconnaissent une femelle en chaleur est l’odorat. En enduisant la pointe de la queue de votre chienne de menthol, vous couvrirez en partie l’odeur des phéromones sexuelles, ce qui évitera d’attirer trop les mâles du coin.

6. Équipez-la d’un GPS pour chien

À part une gestation non voulue, la fugue est le danger principal qui se présente chez les chiennes en chaleur. Un traceur pour chien, tel que le GPS Tractive, vous aidera à toujours rester sur sa trace et de la rattraper rapidement en cas d’escapade amoureuse. Cela vaut d’ailleurs également pour les chiens mâles !

L’accouplement chez le chien

L’infographie suivante illustre l’acte sexuel ou l’accouplement entre deux chiens. L’acte se répartit entre trois phases distinctes :

  1. Première phase du coït (environ 2 minutes)
  2. Le demi-tour (environ 5 secondes)
  3. Deuxième phase du coït (5-45 minutes)

Tout d’abord, le mâle s’assoit sur la femelle (première phase du coït). Cette position est désagréable pour les deux partenaires et des crampes seraient inévitables vu la durée de l’acte. Par conséquent, une fois le pénis inséré, le mâle effectue un changement de position (le demi-tour). L’accouplement continue ensuite dans cette position plus confortable (deuxième phase du coït). L’utérus, le vagin, le bulbe, la vulve et le pénis sont impliqués tout au long de l’acte sexuel chez le chien (voir l’illustration ci-dessous).

infographie montrant les différentes étapes de l'accouplement chez le chien

Contrairement au procédé chez certains autres mammifères, les deux partenaires sont donc fermement reliés lors de l’accouplement et il ne faut en aucun cas essayer de les séparer.

Pourquoi ne peut-on pas séparer deux chiens lors de l’accouplement ?

Il ne faut EN AUCUN CAS essayer de séparer un mâle et une femelle lors de la saillie ! Vous pourriez gravement blesser l’un ou les deux chiens, puisque le membre du mâle est enflé et les muscles de la vulve de la femelle sont contractés.

Chez le chien, l’accouplement n’est pas une simple rencontre, mais un acte pouvant durer plus d’une demi-heure. Même si cela peut nous paraître bizarre à nous autres humains, une fois qu’il a commencé, il n’y a pas de moyen de l’interrompre.

deux beagles en train de s'accoupler

La ménopause chez la chienne : un mythe ?

Contrairement aux humains, un chien reste fertile toute sa vie. Même à un âge plus avancé, une chienne dont le cycle reproductif est interrompu est sans doute malade. Si vous remarquez qu’elle n’est pas en chaleur au moment prévu, il serait judicieux de contacter votre vétérinaire.

Gestation non désirée et avortement

Malgré toutes les précautions que vous pouvez prendre, une gestation indésirable peut toujours survenir si votre chienne n’est pas stérilisée. Voici ce que vous pouvez faire :

  • Une injection d’aglépristone : Il s’agit d’un processus sans danger et sans conséquences pour la chienne qui doit être réalisé au plus tard 45 jours après la saillie.
  • Une injection de prostaglandine : Plusieurs injections réalisées par le vétérinaire sont nécessaires. Dans ce cas, la gestation doit être confirmée. Toutefois, cette méthode n’est pas sans effets secondaires. Elle peut entraîner des vomissements, une hypersalivation, une défécation et un ralentissement du rythme cardiaque chez la chienne. Il se peut que la chienne soit hospitalisée pendant toute la durée du processus.

Si ce sujet vous intéresse, la vidéo ci-dessous vous donnera un point de vue professionnel sur la question :

Si votre chienne n’est pas stérilisée, il serait prudent d’investir dans un GPS pour chien Tractive, afin de pouvoir rester sur sa trace quelle que soit la situation. Ainsi, vous pourrez assurer son bien-être.


L’article vous a-t-il plu ? N’hésitez pas à également consulter celui sur les chaleurs chez les chattes et partagez-les avec d’autres amis des animaux.

Découvrir les GPS pour chiens

Vous aimerez peut-être...

Avez-vous besoin d'aide avec votre traceur ou votre compte Tractive ? Consultez le centre d'assistance

Plus d'articles